SOUNDPAINTING FESTIVAL

soundpainting_festival

soundpainting - danse - théâtre - musique - video


 

Soundpainting : actualité pédagogique 2018

Documents pédagogiques


Conservatoire Mozart / PARIS

principaux enregistrements d'ensembles de Soundpainting, CD, DVD

Mosaiques_Cotinaud_Fuente_multilaterale HSE Holothuria Klangfarben Cerberus steverust Haydn  WTO 




Il manquait un festival des arts pluridisciplinaires, un festival qui conforte les envies de rencontres entre les artistes pour le bonheur d'un public qui aime se laisser surprendre, se laisser conduire dans un espace artistique incroyablement audacieux.

« Le Soundpainting (langage inventé par Walter Thompson en 1974) est un langage de signes pour composer en temps réel, et s’adresse aux musiciens, aux comédiens, aux danseurs, aux artistes visuels, aux vidéastes, etc. C’est un langage de traverse entre l’improvisation et la composition. Avec ses mille signes et des milliers de combinaisons, il peut convoquer une construction préméditée – dite « palette » -, tisser des liens entre le langage du corps et la musique, ou susciter la sensibilité et les idées foisonnantes des performers, qui, par conséquent, ne sont pas dépossédés du drame en cours.

Rappelons le principe du Soundpainting :

Il existe quatre sortes de signes :

Qui ? Quoi ? Comment ? Quand ?

Klangfarben_Cotinaud_Soundpainting
« Qui ? » : une collection de signes indiquant qui va être concerné par le contenu ou la proposition à venir. Cela peut être un danseur, un comédien, un musicien précis, une partie du groupe, la totalité des performers.

« Quoi ? » : le contenu d’une proposition. Celui-ci peut être « fermé », c’est à dire si précis qu’il n’y a pas d’interprétation possible, ou bien « ouvert », parce que l’interprète peut y trouver un espace de liberté important. Lorsque par exemple je demande à la comédienne de raconter une histoire de deux minutes avec la voix d'une vieille femme, le sujet est libre, la manière de raconter, l'atmosphère le sont également. Mais pendant son histoire, mille choses peuvent venir altérer son intention, ou modifier la mise en scène.


« Comment ? » indique la nuance, l’intention, ou un emplacement sur la scène, bref, toutes choses qui ne sont pas du strict contenu.

« Quand ? » indique quand doit débuter l’action demandée. Cela peut être immédiat, ou différé, ou après quelque chose d’autre, conditionné à une autre action.

Le soundpainter – le chef – dispose de signes lui permettant d’aller chercher des idées chez les interprètes, ou de laisser se construire des choses indépendamment de lui, si bien qu’il peut rafraîchir sa propre imagination. Il peut aussi introduire des éléments fixés à l’avance, dès lors qu’il leur a attribué un nom – un signe particulier. Ces éléments peuvent être des mises en scène, des partitions, l’utilisation d’objets, des configurations instrumentales, des changements de costume, etc. »

François Cotinaud, directeur du festival

                                                                                  
adhésion et soutien à l'association organisatrice Jazzbank

contact

Pour vous ou pour offrir

principaux enregistrements d'ensembles de Soundpainting, CD, DVD

dossier de presse (articles, podcasts)


***
programme_soundpainting_festival  Facebook_Soundpainting_Festival

Programmation des éditions précédentes : SPF2014, SPF 2013
 
L'affiche du Festival